Pour Fred, Alessia et leurs trois filles âgées de 8 à 10 ans - Jade, Margot et Roxane-, le printemps 2021 était depuis longtemps fixé comme celui du départ. Confrontés aux restrictions de déplacement liées à la pandémie et n’écoutant que leur sensibilité écologique, ils ont troqué leur plan initial de parcourir l’Europe en camping-car pour un projet de voyage local, recourant à la mobilité douce dans leurs déplacements. Une façon de redécouvrir la Suisse et ses habitants autrement, au plus près des gens et des terroirs.

Adhérant à leur projet en tous points dans l'esprit de sa campagne #ANouslaSuisse, Loisirs.ch leur prête son concours en sponsorisant leurs visites, dont Alessia rend compte sur le blog Week-end en Famille.
 


Des défis à la pelle 

A bien y réfléchir, le projet représente une véritable gageure : explorer la Suisse avec une famille nombreuse sans exploser le budget, multiplier les loisirs tout en restant éco-responsables, assurer la continuité de l’école en voyage pour trois enfants, etc. Sans compter les aléas climatiques qui compliquent la donne.

Les voyageurs peuvent heureusement compter sur les conseils avisés de Nicolas Dépraz, coach de l’émission de la RTS Une seule planète. Quant à l'itinéraire, il a été élaboré progressivement par tous les membres de la famille en fonction de leurs envies de découvertes... sans être pour autant figé dans le marbre. Place à l'inspiration du moment !

Un mois en roulotte sur les routes jurassiennes

Les Cavadini quittent leur domicile de Prilly le 19 avril. Après quelques jours sur les bords du Léman entre Vevey et Montreux, et un crochet par Fribourg et Berne, direction le Jura.

Un périple en roulotte tsigane tirée par un Franches-Montagnes les conduit sur les sentiers du réseau équestre Marguerite, sillonnant le Jura et le Jura bernois de l’Ajoie à Avenches. Accompagnés du cheval Héroïque appartenant à David Protti de Tourisme Équestre, la famille parcourt ainsi pendant un mois les campagnes verdoyantes au pas du cheval. Les nuits se passent dans des hébergements agritouristiques ou insolites, à l'instar d'une nuit sur la paille à la ferme du bonheur, à Porrentruy. Une expérience enrichissante mais non exempte de difficulté étant donnée la météo froide et pluvieuse depuis la fin avril et les soins constants requis par l'équidé. 
 

Si les distances parcourues restent forcément modestes (quelques dizaines de kilomètres chaque jour), le dépaysement est néanmoins au rendez-vous. Le rythme lent de l’équipée rend en effet possible de porter l’attention sur de menus détails et de découvrir en profondeur des lieux reculés non accessibles en véhicules motorisés. 

Notes et avis