C'est non pour la réouverture dès le 22 mars des terrasses de restaurants, des théâtres, des cinémas, des centres sportifs ou encore des lieux de loisirs en intérieur. Tous les espoirs quant un allègement des restrictions pour le retour du printemps ont été douchés lors de la conférence de presse donnée ce vendredi par le Conseil fédéral.

Au moins quatre semaines avant un éventuel assouplissement

Face à la dégradation de la situation épidémiologique et aux nombreuses inconnues concernant les variants, le gouvernement a renoncé à appliquer le paquet d'assouplissements mis en consultation la semaine dernière. Un coup de frein justifié par la volonté d'éviter une flambée des cas qui pourrait entraver la campagne de vaccination et nécessiter des mesures encore plus draconiennes. A ce titre, un seuil à partir duquel un durcissement devra être appliqué a été fixé. Ce modèle en trois phases tiendra compte du nombre de vaccinations.

Les rencontres privées élargies à 10 personnes, c'est oui

Il faudra donc encore s'armer de patience - au moins quatre longues semaines - avant d'éventuelles nouvelles étapes d'assouplissement. Seule concession: l'élargissement des rencontres dans le cadre privé à 10 personnes, contre 5 actuellement, a été maintenu, ce en vue d'offrir malgré tout une bouffée d'air à l'approche des fêtes de Pâques.

Le Conseil fédéral présentera ses prochaines décisions le mercredi 14 avril, pour une entrée en vigueur le lundi 19 avril.

Plus d'infos à suivre

Notes et avis